#20

Padma Subrahmanyam, danseuse de Bharata Natyam, Chennai, 1966

Roland et Sabrina Michaud

Padma Subramaniam, célèbre danseuse de Bharatanatyam, est surprise dans un moment de grâce: est-ce de la concentration, de la méditation, ou bien tout autre chose ? Nul ne l’a jamais su. Cette danse sacrée est enseignée depuis des millénaires dans le Sud de l’Inde, et la légende veut que ce soient Shiva et Parvati qui l’aient transmise aux Apsaras, les danseuses célestes.

Roland et Sabrina Michaud ont passé plus d’un demi-siècle à  parcourir l’Inde, dont ils disent que de cette terre de la démesure et des superlatifs on peut tout dire et son contraire. Voici leurs 8 ( le chiffre sacré de l’Inde) indiscrétions: l’Inde est

INDiscutable, elle s’impose par son évidence.

INDescriptible bien que tant de gens aient tenté de le faire. 

INDéchiffrable parce que les clés nécessaires pour ce faire sont difficiles à trouver. 

INDulgente parce qu’elle accepte tous les darshans, les points de vue.

INDispensable parce qu’elle ouvre chacun à davantage de lumière et de beauté. 

INDéracinable parce que l’arbre de l’Inde, le banian, atteint des dimensions gigantesques et ne peut être déraciné.

INDiscible parce qu’elle possède des caractéristiques et des qualités qu’on ne peut exprimer.

INDestructible parce qu’elle perdure au-delà des vicissitudes de l’histoire.